Lorsque l’on pense avoir terminé une illustration, l’oeil extérieur de l’éditeur vous fait remettre en question celle ci.

C’est alors qu’il faut modifier les couleurs,  la position ou l’expression d’un personnage et c’est toute l’illustration

qui est remise en cause. Heureusement quand c’est possible on peut faire quelques montages .

Mais j’avoue, je n’aime pas en abuser.

Ici c’était le personnage du grand- père .

L’album est un travail d’équipe entre l’auteur , l’illustrateur et l’éditeur. Et c’est enrichissant…

%d blogueurs aiment cette page :